Accueil

Bientraitance et prévention de la maltraitance

Objectifs pédagogiques

La formation a pour objectif de permettre aux ESSMS d’introduire de façon opérationnelle la culture et la promotion de la bientraitance, puis de mettre en place le dispositif de prévention de la maltraitance le plus adapté à la population prise en charge,

Fournir aux professionnels de ces établissements, les bases conceptuelles, règlementaires et méthodologiques de la bientraitance et de son déploiement au niveau institutionnel comme au sein des pratiques quotidiennes de chacun,

Contribuer à alimenter la dynamique de vigilance de chaque professionnel vis-à-vis des risques de maltraitance.

Programme pédagogique

Pourquoi?

Le concept de bientraitance et ses enjeux au sein de l’établissement, les facteurs favorisants et les facteurs contradictoires,

Le concept de maltraitance et ses enjeux au sein de l’institution, les facteurs de risque de maltraitance, les facteurs favorisant sa prévention,

La personne, objet de bientraitance et vulnérable à la maltraitance (résident, usager et membre du personnel),

« Cure » et « Care », « humanitude » et concepts associés,

Les approches institutionnalisées par l’ANESM et les apports méthodologiques de la HAS, revue des références normatives par secteur d’activité (personnes âgée, enfance, handicap, protection de la famille, précarité, institution et domicile).

COMMENT?

Organisation, déploiement puis mise en œuvre des dispositifs de promotion de la bientraitance et de la prévention de la maltraitance « pas-à-pas » :

1. Les préalables à la mise en place : le bilan du déploiement effectif de la bientraitance au sein de l’institution, la formalisation du projet de déploiement, la formation des professionnels,

2. La politique de mise en place des dispositifs de bientraitance et de prévention de la maltraitance, l’organisation, les structures, les compétences, les missions et les procédures,

3. La mise en œuvre institutionnelle au niveau de la direction et de l’encadrement, la mise en œuvre dans les pratiques quotidiennes, les bonnes pratiques de bientraitance, la vigilance en matière de maltraitance, la prise en charge collective de la suspicion de maltraitance, le processus légal à déployer en cas de suspicion de maltraitance, la conduite à tenir en cas de maltraitance avérée,

4. L’approche comportementale et personnelle des pratiques en matière de bientraitance de la personne accueillie, la posture bientraitante et le maintien de celle-ci dans des conditions de travail difficiles, l’ajustement de la posture professionnelle et émotionnelle, l’impact de la bientraitance sur le vécu des professionnels,

5. Les risques de maltraitance et la vigilance personnelle sur ces risques, la prise en charge collective de la suspicion, la notion d’information préoccupante et la réflexion partagée, la procédure de signalement en cas de maltraitance avérée, enfin, la prise en compte institutionnelle des suites d’une situation de maltraitance avérée,

6. L’évaluation et les outils d’évaluation comme « Regards croisés sur la bientraitance, pour l’établissement et les professionnels* », « Bientraitance en question* », « Cartographie des risques de maltraitance* », « Auto-évaluation des pratiques* » et comme les critères « bientraitance et prévention de la maltraitance » des référentiels d’évaluation interne et d’évaluation externe utilisé par l’établissement, si c’est déjà le cas,

7. Le retour d’expérience de ces évaluations, l’actualisation de la politique de bientraitance et de prévention de la maltraitance, le programme d’amélioration continue du dispositif et le maintien de la culture bientraitante institutionnelle,

8. Reformulation et synthèse méthodologique, questions et réponses, mesure de la satisfaction des participants.

(* outils d’évaluation développés pour la Haute Autorité de Santé par la FORAP).


Méthodes pédagogiques

Approche conceptuelle, cartographie des champs de la bientraitance et du risque de maltraitance,

Mise en situation institutionnelle et comportementale, étude de cas, analyse et analyse des pratiques professionnelles,

Exercices pratiques de mise en œuvre et de recours aux dispositifs d’évaluation normalisés (proposés au point 6. Ci-dessus),

Évaluation des acquis de la formation.

Public

La formation est destinée :

Avant tout aux professionnels qui ont une responsabilité dans le déploiement puis dans le fonctionnement effectif des dispositifs de bientraitance et de prévention de la maltraitance, Direction et encadrement,

Aux professionnels responsables de la qualité et de la sécurité de l’accueil et de l’hébergement des usagers, médecins coordonnateurs, éducateurs, psychologues, infirmières, aides-soignantes, etc.,

Aux membres des instances de surveillance de ce dispositif (CVS),

À tous les personnels en contact direct et/ou indirect avec l’usager.

Durée

Une journée pour l’initiation aux concepts, aux méthodes et aux bonnes pratiques,

Une à deux à quatre jours pour former les opérateurs au déploiement et à la mise en œuvre du dispositif recommandé,

Une ou deux journées complémentaires et à distance des premiers jours pour former les professionnels à la mise en œuvre des outils d’évaluation et à la formalisation du plan de prévention.